samedi 11 février 2017

Teva Pharmaceutical Industries: occasion ou trappe?

TEVA PHARMACEUTICAL INDUSTRIES (TEVA-NYSE, $32.19) est maintenant le plus grand fabricant de produits pharmaceutiques génériques au monde depuis son acquisition de la division générique de Allergan (Actavis Generics). Les analystes lui accordent des prévisions de profits pour 2017 qui équivalent à un P/E de 7, ce qui est très attrayant à première vue. Son dividende est de 4,2%, ce qui est également positif.

Cependant, le titre ne cesse de baisser, il a perdu 50% de sa valeur en un an. Est-ce que le marché considère que l'entreprise a payé trop cher pour l'acquisition de la division de Allergan? Cette méga-acquisition aura fait augmenter sa dette de 8 à 33 milliards USD, en plus d'ajouter 100 millions d'actions. Par ailleurs, je ne crois pas que sa descente soit liée aux intentions de l'administration américaine de resserrer les prix, parce que cela toucherait davantage les médicaments d'origine.

Moi, je dis: occasion, une fois la descente terminée, il faudra surveiller les signaux techniques, le titre peut se retrouver encore plus bas... Et vous, qu'en pensez-vous?

6 commentaires:

Anonyme a dit…

L'industrie de la "pilule", même les grosses, sont dépendants souvent d'une molécule en particulier et de la politique de remboursement gouvernementale. Ça expose ces titres à de grandes fluctuations en partant. Un titre peut croupir dans la cave longtemps si "sa pilule" fait défaut.

L'incertitude américaine qui plane à fait beaucoup baisser les titres. Pour Teva en particulier j'ai un p/e de 18.6 pour l'instant mais on prévoit qu'il baissera effectivement autour de 7. Tant qu'à y être, pourquoi pas CXR a un p/e prévu de 0.8 sans doute le plus bas du marché. Ces titres sont très difficiles à évaluer et perso le seul pharma que je pourrai faire un "in" est GUD à cause de Goodman : un crack génial qui sait allié pilule et finance.

Mais plus spécifiquement à notre propos ici, et ce n'est guère mon genre, une fois n'est pas coutume, mais pourquoi pas un ETF si on veut jouer le secteur en entier qui est de toute façon attaqué gans son ensemble ? Ça diminuera un peu le risque tout en étant exposé ?

Québec Bourse a dit…

Je crois que ce qui accroche c'est le coût payé pour l'acquisition de la division générique d'Allergan (40 milliards) qui a fait augmenter la dette de 8 à 33 milliards, en plus d'ajouter 100 millions d'actions. Certains doivent craindre que TEVA devienne un nouveau Valeant.

LeFondDuBaril a dit…

Mon premier instinct était d'attendre car:

1-Teva s'est fait collé $519 million en amendes pour avoir soudoyé des clients. Je ne porte pas de jugement moral sur cette action étant donné que ce genre de pratique n'est pas si rare que ça. Pour être l'hôte des Jeux Olympiques, une ville candidate aussi doit soudoyer le CIO. De plus, j'ai lu il y a plusieurs années que les grandes compagnies françaises avaient un budget prévu pour les pots-de-vins aux dirigeants étrangers.

Mais à court terme, l'avantage compétitif gagné par ces pratiques illégales ne sera plus disponible pour Teva. Ça va prendre une période d'ajustement.

2-Les états américains intentent une autre poursuite contre divers fabricants de médicaments génériques, accusés de cartel.

3-Il semble que la police israélienne aussi a Teva dans sa mire.

4-Ça va prendre du temps pour trouver un nouveau CEO, et Teva elle-même aura besoin de temps pour réajuster son tir.

point neutre-On ne sait pas comment Trump va changer les règles du jeu concernant le système de santé américain.

Mais,

>Par ailleurs, je ne crois pas que sa descente soit liée aux intentions de l'administration américaine de resserrer les prix, parce que cela toucherait davantage les médicaments d'origine.

Comme vous dites, Teva sera épargnée par le contrôle des prix, étant donné que le gros de ses revenus provient des médicaments génériques. Mais je ne crois pas que leur part de marché augmentera radicalement, car les génériques accaparent déjà plus de 80% du marché.

Bon, avec tous ces scandales qui éclaboussent Teva, je vais attendre. Mais à long terme, Teva semble avoir des reins solides, une vraie machine à profit. Merci d'avoir attiré mon attention sur cette compagnie qui mérite d'être surveillée, autant par les actionnaires que par l'état haha

Québec Bourse a dit…

Analyse intéressante que vous faites, monsieur "LeFondDuBaril". Et malgré la bonne réaction des marchés aujourd'hui, suite au dépôt du rapport trimestriel, il y a effectivement beaucoup de points d'interrogation qui demeurent, les prochains mois risquent donc d'être très volatiles...

Anonyme a dit…

Baskin sur BNN en fait une recommandation d'achat Voici ce qui est écrit : Market Call Minute) The CEO just retired. This is the stock that everybody loves to hate. Its biggest drug is coming off patent. But it sells drugs in 200 companies around the world, it trading at around 8 times earnings, and is the cheapest of all big pharma in the world.

Pibo

Québec Bourse a dit…

Merci pour l'info Pibo