mercredi 6 février 2008

Pourquoi les investisseurs boudent-ils ING?

L'entreprise hollandaise ING est une compagnie d'assurance pour 50% de son chiffre d'affaire et une institution financière pour l'autre 50%. Le cours de l'action d'ING Groep N.V. (ING au NYSE) est à son plus bas niveau depuis plus de deux ans ($30,92). Pourtant, lorsqu'on regarde uniquement les chiffres, ING ne semble pas mériter pareil traitement:

  • Marge de profit nette de 10,4%
  • Ratio Prix/Ventes de 0,63
  • Ratio Prix/Bénéfices des 12 derniers mois de 5,4
  • Ratio Prix/Bénéfices prévus pour la prochaine année de 6,1
  • Ratio Prix/Cash Flow de 4,7
  • Ratio Prix/valeur aux livres de 1,2
  • Retour sur l'avoir des actionnaires (ROE) de 20,5%
  • Yield du dividende de 6,1%
Il est vrai qu'il faut faire attention aux ratios Prix/Bénéfices quand on parle du secteur de l'assurance, ils sont habituellement nettement plus bas que pour d'autres secteurs. Cela s'explique par la nature de cette industrie qui offre des produits peu différenciés, pratiquement des "commodities". La pression sur les prix dans cette industrie est constante, puisque c'est surtout là que la bataille pour de nouveaux clients se joue. Par ailleurs, les possibilités de croissance des ventes sont limitées, à moins de se livrer à une guerre des prix et de voir ses marges rétrécir. La croissance de l'industrie suit habituellement celle du PIB: ce qui n'en fait pas un secteur attirant pour les investisseurs qui carburent aux taux de croissance.

Je sais aussi que les profits des compagnies d'assurance dépendent en partie du rendement des marchés boursiers, puisqu'elles utilisent le "float" (l'argent perçu mais qui n'a pas encore fait l'objet de réclamations) comme capital pour investir et faire des bénéfices. Il est donc à prévoir que les bénéfices des compagnies d'assurance, comme ING, vont chuter si les bourses entrent définitivement dans un "bear market": cela explique peut-être pourquoi plusieurs d'entre elles voient le cours de leur action décliner depuis quelques mois.

Du côté bancaire, il y aurait également une compétition accrue pour ING Direct qui a connu une forte croissance avec sa formule unique, mais qui a attiré des compétiteurs qui proposent maintenant de meilleurs taux aux petits épargnants. Et puis, qui sait si ING n'a pas été exposé dans ses investissements au virus des prêts de type "subprime"...

Je cherche une explication pour me décourager un peu et m'éloigner de la tentation d'investir. Les chiffres sur ING sont à première vue séduisants, malgré les réserves que j'exprime. D'autant plus que ING s'implante dans les marchés en développement de l'Asie et de l'Europe centrale, ce qui laisse penser qu'en dépit de la nature du secteur de l'assurance, il y a des possibilités de croissance malgré tout. Est-ce qu'ING à son prix actuel est un placement valable? Qu'en pensez-vous?

Site web: ING GROEP

2 commentaires:

Québec Bourse a dit…

Merci pour vos commentaires.

frank a dit…

J'AVAIS acheté le titre a 14$, présentement, je fait encore le plein de cette grande entreprise, je crois en leur facon de faire, en assurance ils sont les leader dans la facon de maximiser les coût d'opérations qui sont les plus bas dans l'industrie de l'assurance de dommages. Cette action touchera les 50$ dans 18 mois et vous le regretterez, il y a rien à perdre avec un titre dans un secteur aussi bien garni