vendredi 21 novembre 2008

Les marchés nord-américains aujourd'hui: redressement d'un jour?

.
Après les dégelées d'hier (TSX, -9%!) et la semaine exécrable que les marchés viennent de connaître, je ne serais pas surpris de voir les chasseurs d'aubaines se pointer aujourd'hui et provoquer un redressement des marchés de l'ordre des 5%. Cela ne garantie en rien que les creux atteints hier ne seront pas défoncés dans les prochaines semaines. Il y a tellement de nouvelles négatives qui ont été annoncées récemment que le plancher des 7000 points pour l'indice Dow Jones pourrait être testé d'ici la fin de l'année. Mais il n'en demeure pas moins que les actions de compagnies solides sont actuellement offertes à très bas prix, avec en prime des dividendes de 4 à 6%, surtout si l'on compare ces placements aux taux d'intérêt dérisoires que les banques offrent actuellement pour des dépôts à terme d'un an ou de deux ans (2%, 2,25%...).
.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Oui, c'est vrai que les dividendes de société semble allechant, mais rester sur vos gardes, quand les profits n'y seront plus, les dividendes n'y seront plus aussi.....
Jean

Québec Bourse a dit…

Je fais référence aux compagnies solides qui ne traînent pas une lourde dette, c'est vrai que pour les autres, le dividende peut être soudainement diminué ou complètement annulé. On a vu ça arriver hier avec Teck Comminco (tck.b au TSX)...

Québec Bourse a dit…

Des compagnies comme la Banque Royale (RY-TSX), Banque de Montréal (BMO-TSX), Sun Life Financial (SLF-TSX) ou Power Corporation (POW-TSX) me semblent avoir les reins assez solides pour ne pas toucher à leur dividende. Est-ce que je me trompe?

POL a dit…

Pour les dividendes solides, je me tournerais plutôt vers les blue chip américains tels que Johnson et Johnson ou Coca Cola, Pepsi, Procter and Gamble, etc. Ces compagnies sont carrément des machines à argent et les produits qu'ils vendent sont achetés à répétitions récession ou pas...