samedi 1 novembre 2008

Bonne semaine pour le titre d'Office Depot

.
J'étais persuadé depuis longtemps que le titre d'Office Depot (ODP au NYSE) subissait une dévaluation démesurée, probablement alimentée, en bonne partie, par les vendeurs à découvert. La crainte que l'entreprise soit éventuellement en défaut face aux exigences de son accès au crédit ont également pesé sur le titre, voici comment cette crainte est décrite par l'analyste de Morningstar:

Office Depot's new $1.25 billion revolving credit facility features a covenant that requires it to maintain a fixed charge coverage ratio (consolidated earnings adjusted for one-time items divided by total interest and rent expense) of greater than 1.0. There are also restrictive covenants associated with the $400 million senior unsecured notes feature covenants. Although Office Depot was in compliance with these covenants as of July 2008, we have increasing fears of default risk due to deteriorating fundamentals.

Ce titre qui se transigeait à près de $42 en octobre 2006, a atteint son creux mardi matin à $1.51 l'action. Il avait perdu à ce moment, 96% de sa valeur en 24 mois! Malgré les craintes sur les conditions de son accès au crédit, je l'ai accompagné tout au long de cette descente aux enfers, en achetant des actions à différentes occasions, à différents prix allant de $21 à $2.72 récemment.

Une "technicalité" m'a empêché de m'en procurer mardi lorsqu'il atteignait ce creux sous les $1.60. Je savais que le titre était alors descendu à un niveau hautement irrationnel. En fin de journée mardi, le titre était déjà remonté à $1.82. Mercredi matin, il atteignait rapidement les $2. Au lieu de passer à l'action, j'ai attendu un repli qui n'est pas venu dans les jours suivants : le titre a continué sa poussée, il a terminé la semaine à $3.60. Une remontée de 138% en l'espace de trois jours!

Mr Market, le maniaco-dépressif, était visiblement tombé dans un état de dépression aigue face à ce titre. Ce sont des occasions en or dont il faut savoir profiter, en n'hésitant pas trop longtemps dans l'espoir d'un dernier repli qui ne viendra pas. À $3.60, le titre est déjà moins attrayant: son multiple Prix/bénéfices prévus pour l'an prochain est maintenant de x10.5, ce qui est raisonnable dans le marché actuel, pas exceptionnel. À court terme, Il faudrait qu'il revienne visiter la zone des $2.50 pour me tenter à nouveau.
.

2 commentaires:

Québec Bourse a dit…

Merci pour vos commentaires.

nostalgie a dit…

Pourriez vous revenir sur ce titre.
Tous les renseignements financiers que je trouve sont en anglais
et je suis intéressé d 'autant que je pense qu'une baisse générale va intervenir au cours du premier trimestre. Je sélectionne donc une série de titres

merci