lundi 2 février 2009

Lululemon Athletica: un titre "hot" en 2007, refroidi par la récession...

.
Vous connaissez Lululemon Athletica (LLL-TSE et LULU-Nasdaq)? C'est une chaîne de boutiques spécialisées dans la vente de vêtements et d'accessoires pour les adeptes du yoga en particulier, mais également d'autres vêtements athlétiques. L'entreprise conçoit plusieurs des vêtements. Elle compte des magasins au Canada, aux États-Unis et en Australie. Assez pointu comme créneau, me direz-vous... Rien n'empêche que ce titre, lorsqu'il est arrivé en bourse en août 2007, a fait un tabac: les premières actions ont été offertes à $30.00 l'unité (au TSE), mais rapidement la demande fut-elle qu'elles se transigèrent près des $57 à la fin octobre de la même année.

C'était l'exemple parfait de l'emballement démesuré auquel on assiste fréquemment sur Wall Street et Bay Street: la popularité du yoga et de la méditation étant grandissante, certains investisseurs voyaient pour Lululemon une expansion planétaire. D'autant plus que ces boutiques ne visaient pas la classe ouvrière, mais une clientèle intellectuelle plus aisée, prête à payer un bon prix pour avoir le "look adéquat", cela semblait protéger les marges bénéficiaires de l'entreprise.

Mr. Market, vous le savez, est maniaco-dépressif. Lorsque l'action atteint son sommet à l'automne 2007, il ne voyait plus clair, prenait ses rêves pour des réalités. L'année 2008 allait ramener notre maniaco-optimiste sur le plancher des vaches. Les ventes et les bénéfices avaient doublés en 2007, alimentés par l'ouverture de nombreux nouveaux magasins, mais les résultats des trois premiers trimestres de 2008 laissaient entrevoir une croissance plus modeste, d'environ 25% pour l'année. De plus, les ventes des boutiques ouvertes depuis plus d'un an ne connaissaient qu'un maigre 4% de croissance au dernier trimestre. Le ralentissement économique aux États-Unis refroidissait les ardeurs même des consommateurs plus aisés. Ce titre qui était porté par la perspective de forts taux de croissance, se multipliant les uns aux autres d'année en année, se dégonfla ainsi en 2008 de près de 80% de sa valeur.

Pour vous donner une idée du niveau de délire collectif qui peut parfois sévir sur Wall Street, Lululemon Athletica se transigeait à 128 fois ses profits en 2007, à 33 fois sa valeur aux livres et à près de 10 fois ses ventes... Le titre a terminé la séance d'aujourd'hui à $8.27 sur le TSE ($6.64 USD au Nasdaq): il se transige maintenant à un ratio beaucoup plus raisonnable de 11 fois ses profits des douze derniers mois. L'année 2009 ne sera pas facile pour Lululemon Athletica, il y aura parmi les millions de nouveaux chômeurs aux États-Unis et au Canada, sûrement de nombreux professionnels adeptes du yoga qui renonceront à payer la prime pour avoir le "look" à la mode pour pratiquer leur passe-temps. C'est un peu le même phénomène que pour Starbuck et ses dispendieux cafés sophistiqués: quand les temps sont durs, on se contente souvent d'un substitut moins cher.

Lululemon n'a pratiquement pas de dettes, ce qui devrait lui permettre de passer à travers la tempête qui s'annonce. Elle possède une marque de commerce qui est maintenant reconnue dans ce créneau commercial particulier. Les prochains résultats trimestriels, s'ils étaient particulièrement décevants (on prévoit déjà un recul des ventes), pourraient faire chuter le titre encore plus bas. Si le cours de l'action descend encore de quelques dollars, l'entreprise pourrait devenir intéressante pour le chasseur d'aubaines que je suis, toujours à l'affût de titres mal aimés... Car au delà de la récession, Lululemon Athletica n'a-t-elle pas un potentiel réel de croissance et de rentabilité? Qu'en pensez-vous?
.

10 commentaires:

Québec Bourse a dit…

Merci pour vos commentaires.

Anonyme a dit…

Cela n'a pas rapport a l'article sur Lulemon mais démontre que les crise economique, ont en sort et ont recommence, c'est une roue qui tourne! a voir;
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_crises_mon%C3%A9taires_et_financi%C3%A8res

Jean R

DLAMY a dit…

Bonjour Denis!

Très bonne analyse du titre de Lululemon. Je le surveillais lorsqu'il se transigeait à environ 7,75$. Il a grimpé aujourd'hui à 8,79$. En raison du marché dépressif (et des faibles volumes constatés), je suis resté sur les lignes de côté, sans acheter LLL. Il s'agissait, je le crois bien, d'une aubaine. Peut-être que les prochains résultats corporatifs nous permettront un bon point d'entrée?

En passant, je te remercie pour ta réponse de janvier concernant Saputo (SAP) et Reitmans (RET.A).

Au plaisir!
Un lecteur assidu!

Dominique

Québec Bourse a dit…

Moi aussi, je crois que les résultats du quatrième trimestre (début mars) pourraient précipiter le titre encore plus bas: parce qu'on va constater un premier recul des ventes depuis que cette entreprise est en bourse. Si le titre nous intéresse, je crois qu'on a intérêt à attendre un peu le ressac qui suivra la nouvelle. C'est mon humble opinion, je peux avoir raison, comme tort.

Denis

DLAMY a dit…

Bonsoir Denis!

J'attends la présentation des résultats avec impatience. Je n'ai vu aucun communiqué confirmant la date de cette présentation trimestrielle. Leur site web n'en fait pas mention. Possèdes-tu l'information?

N'ayant pas de liquidités disponibles, je devrai vendre un titre pour me procurer LLL.

C'est ce que l'on appelle le coût d'option. :)

Félicitations pour ton blogue.

Meilleures salutations,

Dominique

Québec Bourse a dit…

Bonjour Dominique

Sois prudent dans ton "échange" de titres. À mes débuts à la bourse, j'ai fais certains échanges positifs, mais d'autres se sont retournés contre moi d'amère façon. C'est une arme à deux tranchants. C'est d'autant plus difficile de vendre un titre en ce moment que bon nombre sont au plancher et pourraient valoir le double ou plus dans quelques années. Si je me fie aux derniers résultats de Lululemon, le dépôt serait fait au début mars. Ce titre s'est bâti sur la croissance, si les ventes et les profits reculent de façon significative pour la première fois, il y aura un back lash important avec un nouveau plancher qui va prendre plusieurs séances à se préciser (Ne pas oublier: ne jamais essayer d'attraper un couteau qui tombe...).

Denis

DLAMY a dit…

Bonsoir Denis,

Merci pour tes récents conseils. Je t'avoue avoir appris à la dure depuis mon entrée à la Bourse, en janvier 2008. Je tente désormais de redresser mon portefeuille et de m'améliorer en tant qu'investisseur.

Je n'ai pu m'empêcher de procéder aujourd'hui. J'ai vendu un titre pour lequel je ne détenais que 50 actions, et pour lesquelles mes pertes totales ne totalisaient que 68$ environ. Ceci m'a permis de mettre la main sur 100 actions de Lululemon (LLL-TSX) au coût unitaire de 6,80$. Je pense que le marché a déjà digéré une partie des résultats qui s'annoncent en mars.

C'est un achat pour le long terme.

Je me sens un peu téméraire, mais l'opportunité est trop belle pour bénéficier des aubaines actuelles sur le marché.

Au plaisir de te lire. Je le fais quotidiennement.

Meilleures salutations,

Dominique

Québec Bourse a dit…

Bonjour Dominique

Je nous souhaite une remontée des marchés pour bientôt, parce que des fois on peut se demander qu'est ce qu'on fait dans cette galère. Et puis je te souhaite que ce placement fructifie au fil des ans et qu'un jour tu décide, là je vends mes parts et je me paie un super cadeau avec le fruit de mes efforts et de ma patience, genre un voyage en Europe ou quelque chose dont tu rêves depuis des années.

Denis

DLAMY a dit…

Bonjour Denis!

Merci pour tes souhaits. Ils semblent porter fruits. Malgré une baisse des revenus, une baisse des profits, et des perspectives moindres pour les prochains trimestres, le titre LLL est en feu. Au delà de mes espérances. Je m'attendais à un repli du titre, mais les marchés semblent croire malgré tout en la stratégie de Lululemon. Ça fait du bien d'avoir une titre performant en portefeuille. :)

À nouveau, félicitations pour ton blogue. Bonne continuation!

Dominique

Québec Bourse a dit…

J'ai justement pensé à toi quand j'ai constaté l'importante remontée qu'a connue ce titre hier. Bien heureux pour toi Dominique!

Denis