lundi 21 avril 2008

LES LEÇONS DE L'INVESTISSEUR: ne pas négocier les yeux bandés!

Au fil des dernières années, j'ai remarqué que très souvent les compagnies technos déçoivent les attentes démesurées des marchés et subissent une baisse brutale et rapide après le dépôt de leur rapport trimestriel. J'explique ce phénomène ainsi: les compagnies « technos » demeurent encore nettement surévaluées dans leur ensemble par rapport à leur valeur réelle (actifs, rentabilité…). Leurs actions se vendent à des multiples très élevés qui ne sont pas justifiés par leurs profits mais par des projections de forts taux de croissance. Ces attentes démesurées au niveau de la croissance, très souvent ne peuvent se réaliser, du moins pas à la hauteur des projections irréalistes de certains investisseurs. Le retour sur terre est alors abrupte : sans le maintien des projections de forte croissance, ces actions se dégonflent rapidement car c’est ce qui soutien leur valeur.

Acheter les actions d’une compagnie techno avant le dépôt de son rapport trimestriel comporte donc beaucoup de risques. La possibilité d’une déception des marchés est réelle avec la débarque qui l'accompagnerait. Et dites-vous bien que même avec des résultats au delà des attentes du marché, la hausse de l'action qui suivrait sera rarement élevée, puisque son prix contient déjà des projections de croissance importante. À l’opposé, les jours et les semaines qui suivent le dépôt trimestriel constituent souvent le moment idéal pour acheter les actions des compagnies technos, une fois qu’elles ont été malmenées. Après cette période où les investisseurs qui carburent aux taux de croissance ont fuit le bateau et fait chuter le titre, l’action revient à un niveau plus raisonnable, plus près de sa valeur réelle.

Cette règle, éviter d'investir à quelques jour des résultats trimestriels, qui est particulièrement vrai pour les compagnies technos, pourrait s'appliquer pour toutes les entreprises. Avant de prendre une décision d'achat, n'est-il pas logique de vouloir connaître d'abord l'information la plus récente sur la compagnie qui nous intéresse? Lorsque vous souhaitez acheter les actions d'une entreprise, vous vous assoyez en quelque sorte à une table devant quelqu'un qui, lui, veut les vendre. À quelques jours du dépôt du rapport trimestriel de l'entreprise en question, c'est un peu comme si vous vous présentiez à cette table les yeux bandés pour négocier; alors que devant vous, vous avez de bonnes chances d'avoir quelqu'un qui a une vision claire, parce qu'il possède déjà de l'information sur ce qui s'en vient.

4 commentaires:

Québec Bourse a dit…

Merci pour vos commentaires.

sylvain a dit…

Bonjour
Je ne sais pas si vous avez reçu mon précédent commentaire !

Je vous contacte car je souhaiterais effectuer un échange de liens avec votre site, qui présente des articles très intéressants que je lis avec intérêt.
Je dispose d'un blog sur l'évolution de mon portefeuille personnel de fonds, avec quelques articles supplémentaires que je trouve pertinents.
Une rubrique "sites persos" pourrait accueillir votre site...

Mon blog : http://yayofonds.blogspot.com

Qu'en pensez-vous ?
Merci de me tenir au courant

Cordialement
Sylvain

PS : Si vous pensez que mon blog ne doit pas figurer sur votre site, merci de me le faire savoir lol

Québec Bourse a dit…

Bonjour Sylvain

J'ai visité ton blog et il est fort bien fait. Je l'incluerai donc dans ma liste de blogs à visiter.

Denis

Québec Bourse

sylvain a dit…

merci beaucoup !

votre site vient également d'être rajouté dans ma liste de sites perso à voir...

bonne continuation
sylvain