mardi 10 mars 2009

La pire décennie de l'histoire des marchés boursiers

.
Il y a sept ans aujourd'hui, je faisais mon premier placement boursier. Arriver en bourse en mars 2002, quasiment au début de la pire décennie dans l'histoire des marchés boursiers, n'était pas un timing idéal. J'en ai durement payé le prix, du moins en pertes théoriques, parce que éventuellement le cours de mes actions, je l'espère, reflétera davantage la valeur réelle des entreprises dans lesquelles j'ai investies.

Nous sommes donc dans la pire décennie de l'histoire de l'investissement boursier. Nous payons le prix aujourd'hui pour l'optimisme démesuré des investisseurs au cours des années 80 et 90, période qui avait vu l'indice Dow Jones passer de 838 à 11497 points: une augmentation de 1271% en vingt ans! Depuis le 1er janvier 2000, le même indice a reculé de plus de 42%. Depuis son sommet de 14225 points atteint le 10 octobre 2007, le recul est de 53%!

Si l'indice Dow Jones se situait à son niveau actuel le 31 décembre prochain, cela équivaudrait à la pire décennie pour les investisseurs, pire que la période 1930-39 où on avait assisté à un recul de près de 40%. Les marchés s'étaient complètement écroulés en 1932, mais s'étaient redressés à compter de l'année suivante pour limiter les dégâts tout de même considérable de la décennie.

Ne pas paniquer: après une pareille décennie, un redressement au cours des années 2010, si l'on se fie à la tendance historique, est plus que probable.

Indice Dow Jones (points au début de la période et à la fin, suivi du pourcentage)

1920-1929: 107.23 à 248.48, +132 %
1930-1939: 248.48 à 150.24, -40 %
1940-1949: 150.24 à 199.39, +33 %
1950-1959: 199.39 à 679.36, +241 %
1960-1969: 679.36 à 800.36, + 18%
1970-1979: 800.36 à 838.74, +5%
1980-1989: 838.74 à 2753.20, + 228%
1990-1999: 2753.20 à 11497.12, + 318%
2000-2009 (6 mars): 11497.12 à 6626.94, -42%
.

6 commentaires:

Québec Bourse a dit…

Merci pour vos commentaires.

Québec Bourse a dit…

N1b a dit...

Lire les chiffres du FMI d'il y a 10 ans pour comprendre les chutes d'aujourd'hui:

http://www.7li.eu/2009/03/surevaluation-potentielle-sur-le-marche.html

Anonyme a dit…

L'aubergiste en devoir a dit...

Aïe, aïe. aïe...

Je suis tellement contente des profits réalisés sur Mes obligations d'épargne...2%, ce n'est pas rien par rapport à la dégringolade sans fin de mes fonds...

Hé hé!

Je paie dans le vide à tous les deux semaines depuis plusieurs mois, misère!

-Vous achetez à rabais madame m'a dit la planificatrice. Ça va aller mieux en 2010.

(Comme c'est parti là, en 2010, je devrais pouvoir me payer un voyage dans Charlevoix si j'apporte mon lunch...)

Anonyme a dit…

L'aubergiste en devoir a dit...

Aïe, aïe. aïe...

Je suis tellement contente des profits réalisés sur Mes obligations d'épargne...2%, ce n'est pas rien par rapport à la dégringolade sans fin de mes fonds...

Hé hé!

Je paie dans le vide à tous les deux semaines depuis plusieurs mois, misère!

-Vous achetez à rabais madame m'a dit la planificatrice. Ça va aller mieux en 2010.

(Comme c'est parti là, en 2010, je devrais pouvoir me payer un voyage dans Charlevoix si j'apporte mon lunch...)

Québec Bourse a dit…

Chère aubergiste en devoir

2%! C'est quasiment un bon rendement de nos jours, ma banque m'offre 1,5% pour un certificat de dépôt! Devant ces taux d'intérêt tellement ridicules que l'on nous propose en ce moment, qui ne couvrent même pas la dépréciation due à l'inflation, je crois sincèrement que les actions constituent maintenant une alternative nettement plus valable.

Ne désespérez pas, le vent est à la veille de tourner, selon moi. D'ici la fin du mois, nous aurons à la fois le réveil de la nature... et celui des marchés boursiers.

Denis

totirakapon a dit…

Votre fils est digne de Lacan, par ses fines observations sur la différence de lettres, qui montre que l"inconscient est un langage" ...