mercredi 25 mars 2009

Une correction haussière relativement modeste

.
Plusieurs analystes des marchés mettent présentement les investisseurs en garde contre un enthousiasme prématuré. La remontée des marchés (environ 20% depuis deux semaines) pourrait être un feu de paille. Apparemment, d'un point de vue d'analyse technique, on ne peut conclure que nous avons quitté pour de bon cet énorme marché baissier que nous venons de traverser. Il est également difficile de conclure que les interventions des différents gouvernements viendront à bout rapidement de la récession en cours. Pour ma part, je suis persuadé que nous avons atteint le creux le 9 mars dernier (Dow Jones à 6440 points) et que nous sommes au début d'un nouveau "bull market". L'avenir dira qui avait raison.

S'il y avait repli au cours des prochaines semaines, disons vers les 7000 points pour l'indice Dow Jones, selon moi, ce serait l'occasion d'entrer sur le marché pour ceux qui disposent de liquidité. Et même s'il n'y avait pas repli, selon moi, les actions à leur niveau actuel demeurent bon marché. Lorsqu'on compare les prix des actions de certaines grandes entreprises avec leurs BPA (bénéfices par action) moyens ou leurs fonds autogénérés moyens (cash flow) des dix dernières années, on réalise qu'elles sont démesurément pénalisées par rapport à leur valeur réelle.

Tout ça pour vous dire, et ce n'est que la modeste opinion d'un simple investisseur, qu'il y a encore beaucoup de bonnes occasions d'investissement dans une perspective moyen terme, même après une correction à la hausse de 20%. Ne pas oublier que malgré ce rebond, l'indice Dow Jones est encore en retard de 13% par rapport à son niveau du 1er janvier 2009 et de 46% par rapport à son niveau d'octobre 2007! Ces chiffres mettent en perspective la correction haussière des deux dernières semaines: elle est bien relative. S'il y avait effectivement recul vers un Dow Jones à 7000 points, les occasions offertes par ce marché d'acheteurs n'en seraient que plus intéressantes selon moi.

Je peux être complètement dans l'erreur et l'avenir donnera peut-être raison aux "oiseaux de malheur" qui affirment que le fond est beaucoup plus bas que ce que l'on a connu. Je demeure très modeste dans ma capacité à prédire la tendance des marchés, j'ai déjà été déçu plus d'une fois au cours des derniers mois, votre point de vue est tout aussi valable que le mien...
.

4 commentaires:

Québec Bourse a dit…

Merci pour vos commentaires.

Minemine et coe a dit…

Serait-ce un bon moment pour ouvrir un compte CELI et y transférer des actions qui présentement sont côtées à la baisse mais promettent de remonter à la surface un jour ?
Linda

Québec Bourse a dit…

Si j'ai bien compris comment fonctionne un compte CELI... c'est qu'au moment où on y tranfère des actions, on ne peut déclarer une perte de capital (comme c'est le cas également pour un compte REER), alors si vos actions sont à un plus bas niveau que le prix que vous avez payé, il n'y a pas d'urgence à les y transférer. Lorsque le cours de ces actions rejoint leur coût d'achat, il devient intéressant de les mettre à l'abri dans un compte CELI, puisque si le cours part en hausse par la suite, elles y seront à l'abri d'avoir à déclarer des gains de captital au moment de leur vente éventuelle. Je vous recommande cependant de consulter un spécialiste des comptes CELI à votre institution financière pour ces questions, ma connaissance de ce type de compte n'étant que partielle.

Denis

Anonyme a dit…

bonjour

En tout cas, bravo pour l"avis important" en en-tête et la modestie du blog en général. C'est plutôt rare dans ce milieu...

Pour le reste, je pense aussi, à mon humble niveau, que les marchés vont anticiper un retour de la croissance.

La seule chose qui me tracasse, c'est la réaction des Chinois, qui semblent décidés à délaisser le dollar US. Ce qui risque de contrarier le colossal financement des USA.

Marc, Polynésie Française, Pacifique Sud.