mardi 31 mars 2009

Que pensez-vous du titre de Bombardier?

.
Je mentionnais au début février qu'avec le titre de Bombardier, il fallait voir au delà de 2009. Lapalissade me direz-vous, puisque pour tous les titres industriels, il faut voir au delà de la récession actuelle. Certes, mais dans le cas de Bombardier (BBD.b-TSX, $2.96), je crois que cela est particulièrement vrai.

La baisse des ventes d'avions d'affaires va affecter certainement les marges de l'entreprise au cours des prochains trimestres, mais au delà de la tempête, les perspectives de Bombardier me semblent très prometteuses. Sa division Transports est bien placée pour profiter de l'augmentation des dépenses dans les infrastructures de transport en commun dans plusieurs parties du monde. Après la récession, sa division d'avions commerciaux, avec éventuellement ses modèles de la Série C, devrait connaître une bonne croissance, alimentée par l'augmentation du trafic aérien au cours de la prochaine décennie avec le développement des économies émergentes.


Hier, d'ailleurs, Bombardier Aéronautique a annoncé qu'elle avait obtenu une commande ferme de Lease Corporation International Aviation Limited pour 20 appareils de la CSeries, soit trois biréacteurs de ligne CS100 et de 17 biréacteurs CS300: une valeur d'environ 1,44 milliard $ US. Le client a également pris une option d'achat sur 20 autres appareils de cette série. Cette commande d'appareils de la C Series s'ajoute à celle du transporteur aérien allemand Lufthansa, confirmée le 11 mars dernier, pour 30 avions d'une valeur de 1,53 milliard $ US. L'entente avec Lufthansa prévoit également des options sur 30 autres avions de la CSeries. Bombardier serait-elle en train de s'installer définitivement dans cette section du marché (110-130 passagers) au potentiel prometteur, bien que ces nouveaux modèles ne soient encore que sur la planche à dessin?

Je crois qu'à $2.96, ce titre a un bon potentiel sur un horizon de cinq ans, tant du côté de sa division Transports que de celui de sa division aéronautique. La prudence s'impose cependant à l'investisseur qui s'aventure sur ce terrain qui est celui d'un secteur cyclique qui requiert d'énormes investissements en R&D et où la compétition de nouveaux joueurs (Russie, Chine, Japon...) pourrait changer la donne, il devra faire ses recherches et non pas se fier à ma modeste opinion... Alors, que pensez-vous du titre de Bombardier?
.

3 commentaires:

Québec Bourse a dit…

Merci pour vos commentaires.

JF a dit…

Si jamais un jour les pays s'entendent sur une diminution des gaz à effet de serre, le traffic aérien devra diminuer au moins de moitié. J'ai émis plus de gaz a effet de serre pendant mon voyage en Chine avec ma femme que j'en emmet en 3 ans avec ma voiture !

Bien sûr, les pays ne s'entendront jamais sur ce type de coupures et Bombardier restera un leader dans ce domaine, surtout avec la série C. Ses perspectives à long-terme sont intéressantes. Par contre, je suis un peu inquiet au niveau de la dette et du fonds de pension sous-capitalisé.

norma c a dit…

J'ai trouvé cette phrase qui me plaît bien:

"Les Bourses ne traduisent pas l'état des économies, mais la psychologie des investisseurs".

Françoise Giroud
Extrait de "La rumeur du monde"