lundi 17 décembre 2007

Leçon d'humilité...

Les investisseurs qui comme moi, se sont risqués à faire des achats de type "retournement" (turnaround) depuis le début de l'automne traversent des moments difficiles. Ce type d'investissement s'inscrit « à contrario » de la tendance du marché, en misant sur un redressement prochain de la situation pour ces entreprises en difficulté que le marché rejette et qu'il offre à ce qui semble être de très bas prix...

Ces placements peuvent donner des résultats intéressants à moyen terme mais également des résultats décevants tant que le marché n’a pas passé sa mauvaise humeur sur ces titres malmenés ou pire, si l'on traverse un "bear market". En effet, lorsque les grands investisseurs diminuent globalement leurs positions du côté des actions, ce qui est le cas en ce moment, ces titres sont les premiers à être jetés par-dessus bord aux petits investisseurs qui tournent autour du bateau et qui daignent les gober...

Les fluctuations des placements de type « turnaround » sont donc spectaculaires et parfois difficiles à supporter. Ma performance depuis que j’ai ouvert ce blog est ainsi loin d’être éblouissante car j’ai misé sur plusieurs de ces entreprises en difficulté, croyant que le marché avait atteint son creux cet été et que l'on assisterait à une remontée en fin d'année. Ce qui n'est vraiment pas le cas en ce moment: à croire que les grands investisseurs ont lancé la serviette et prévoient que la récession américaine en 2008 est inévitable.

Il faut dire que je voyais des aubaines, en plus, dans les secteurs présentement les plus malmenés aux USA (banques, construction, commerce de détail, camionnage…) et que la raclée que ces secteurs subissent n’a pas perdu de sa vigueur. Je ne dis pas ça pour me chercher des excuses, c’est un simple constat. Il faudra juger ma performance dans un an ou deux, quand la tempête sera passée… Entre temps, j’en suis quitte pour une leçon d’humilité, ce qui ne fait jamais de mal à l’investisseur.

Dix exemples de titres "turnaround" jetés à la mer, tous au NYSE (code boursier, prix actuel, maximum atteint au cours des 12 derniers mois):

Office Depot (ODP - $14,09, $41,06)
Georgia Gulf Corporation (GGC - $6,36, $21,90)
Advanced Micro Devices (AMD - $7,95, $23,22)
Washinton Mutuals (WM - $14,92, $46,38)
Chico's FAS (CHS - $9,50, $27,99)
Building Materials Holding Corporation (BLG - $5,96, $27,00)
Chesapeake Corporation (CSK - $5,23, $18,68)
Flagstar Bancorp (FBC - $6,69, $15,40)
W.P.Stewart & Co (WPL - $5,07, $16,28)
Krispy Kreme Doughnuts (KKD - $3,14, $13,93)

4 commentaires:

Québec Bourse a dit…

Merci pour vos commentaires.

Anonyme a dit…

J'aime bien ton blogue et je partage certaines de tes idées de placement. Je compte mettre le mien sur pied bientôt. Continue! C'est intéressant.

Québec Bourse a dit…

Fais-moi connaître l'adresse de ton blog quand tu auras lancé le tien, j'irai le visiter. Je dois t'avouer que ça demande pas mal de temps et que je traverse une période où l'inspiration me manque un peu. Avec la période des fêtes, le temps me manque mais ça devrait revenir en janvier avec la remontée des cours boursiers, j'espère...

Salutations

Québec Bourse

Anonyme a dit…

Le "contrarien" ne doit pas se laisser prendre par ses émotions... :-) Mais c'est pas facile. Moi aussi j'essaie de regarder mon portfolio avec des lunettes qui voient 2 ou 3 ans plus tard.