vendredi 18 septembre 2009

Gaz naturel: est-ce que la remontée des prix est en vue?

.
Investir dans les entreprises d'exploration et de production du gaz naturel, comme dans toutes ces ressources naturelles qu'on appelle communément commodités et qui sont hyper sensibles aux prix, déplaît à l'investisseur traditionnel de type valeur qui trouve souvent que cela relève davantage de la spéculation. Au Canada, l'importance des ressources naturelles fait cependant en sorte que ce type d'investissements dans ces titres cycliques occupent une place majeure sur le TSX.

Je ne suis pas un fervent investisseur dans les commodités, je n'aime pas la perspective d'investir dans un titre en me disant qu'il faut que je commence à penser au moment où il faudra vendre. Car c'est comme ça que l'on peut faire des sous sur ces titres, en y entrant quand les conditions du marché sont difficiles, les prix et les cours à leur plus bas, et en sortant après la reprise, au moment où l'on pense que la tendance à la hausse est terminée et que l'on s'apprête à se diriger à nouveau vers le bas. Il ne faut pas tomber en amour avec ces titres: on doit déjà penser à la rupture au moment où le couple vient de se former...

Le travail d'analyse pour évaluer le bon moment d'entrer et de sortir de ces titres est important et exige de tenir compte de plusieurs variables. Ainsi, pour le gaz naturel, il faut prendre en considération les éléments suivants: prix actuels et passés, capacité de production actuelle et future, importance des réserves, ampleur et potentiel des travaux d'exploration (forage), situation du réseau pipelinier, prix des autres sources d'énergie compétitives, capacité de concurrence des importations via le gaz naturel liquéfié (GNL), activité industrielle (important consommateur), situation climatique (chauffage des résidences), impact possible de la "saison des ouragans" sur la capacité de l'offre...

Une offre abondante, une demande réduite (récession) et le jeu des spéculateurs ont fait chuter de façon spectaculaire les prix du gaz naturel en Amérique du Nord en moins de quinze mois, qui sont ainsi passés d'un sommet record de 13 $/MBTU en juillet 2008 à moins de 2 $/MBTU en septembre 2009. En réaction à la baisse des prix, les activités de forage au Canada et aux États-Unis ont ralenties jusqu'à représenter environ la moitié des niveaux des années antérieures. Il y avait 199 plate-formes de forage actives dans l'Ouest canadien le 1er septembre 2009, contre 412 à la même date en 2008.

Cette limitation volontaire de l'offre, jumelée à une reprise industrielle en 2010, pourrait relancer les prix à la hausse prochainement. Certains pensent ainsi que le fond est proche, tout comme le point d'entrée pour l'investisseur, d'autres pas, cela ne fait pas l'unanimité. Si vous retenez le premier scénario, il y aurait actuellement des opportunités d'investissement. Lesquelles? Ça c'est une autre histoire...

Si vous souhaitez faire votre propre analyse, je vous propose trois lectures:



Marketwatch.com (pour le marché américain): Natural-gas market finds fix for low prices that may stick

Mise en garde: ce n'est que mon point de vue de simple investisseur et non une recommandation d'achat ou de vente, à vous d'y regarder de plus près si certains des titres de ce secteur vous intéressent.
.

5 commentaires:

Dominique Lamy a dit…

Bonsoir Denis,

Tes sujets sont toujours bien positionnés.

Au niveau du gaz naturel, j'en suis à l'étude de certaines petites capitalisations. Notamment, TransGlobe Energy (TGL-T), qui pourrait, éventuellement, tirer son épingle du jeu.

Que penses-tu de ce titre?

Meilleures salutations,

Dominique

Québec Bourse a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Québec Bourse a dit…

Bonjour Dominique

Je ne connaissais pas cette entreprise. Ce que je trouve intéressant c'est que son niveau d'endettement est bas et qu'elle soit parvenue à continuer à faire des profits malgré les temps difficiles que viennent de traverser les producteurs de gaz naturel. Les seuls titres que je possède dans ce secteur sont : Talisman Energy (TLM-T) et un titre plus risqué, Compton Petroleum (CMT-T) qui vient d'obtenir un refinancement via une importante émission d'actions.

Le défi pour un non initié c'est d'évaluer la valeur des réserves de ces entreprises.

Denis

Dominique Lamy a dit…

Bonsoir Denis,

Comment vas-tu?

Simplement pour te dire que j'ai fait le saut; j'ai acheté un petit lot de Transglobe Energy. Je cherchais à m'exposer au secteur du gaz naturel, dans une optique de long terme, évidemment.

L'entreprise rachète même de ses propres actions pour fin d'annulation.

Merci pour ta réponse du 26 septembre dernier.

Meilleures salutations,

Dominique

guillaume a dit…

salut,

( transglobe energy est un excellent titre ! Bilan propre,

sous évaluer et offre un bon div. )


j'ai 21 ans je vien de commencer à investire

ques que vous penser des FNB spéculatif inversée qui repsrésante l'indice tsx , lors de la recession ???