lundi 6 octobre 2008

Que nous réserve la séance de demain?

.
Lorsqu'on observe la chute des marchés boursiers nord-américains aujourd'hui, on observe des pointes spectaculaires vers le bas en cours de séance qui ressemblaient à de la panique, à de la capitulation pure et simple.

Le TSX vers 10h45 a piqué à 9617 points, ce qui représentait, à ce moment, un recul de 1185 points ou 11%, en comparaison de son niveau à la fermeture vendredi! L'indice Dow Jones vers 14h45 a chuté à 9525 points, ce qui correspondait à une baisse de 800 points ou 7,7%, en comparaison de son prix à la fermeture vendredi! Le S&P 500 effectuait au même moment un recul similaire: atteignant 1007 points, ce qui équivalait à une repli de 8,3%.

Les trois indices, après ces creux vertigineux, se sont redressés: le TSX a terminé la journée avec un recul de 5,3%, l'indice Dow Jones avec un repli de 3.6% et le S&P 500 avec une perte de 3,9%. Est-ce que ces pointes de panique qui auront amené les acheteurs à sortir assez rapidement de leur retraite pour profiter des aubaines, étaient des creux qui annoncent un redressement ou, ont-elles provoqué un simple sursaut temporaire?

Scénario optimiste: les milliards de dollars que les gouvernements s'apprêtent à réinjecter dans les banques, devraient éventuellement dégeler le crédit et réactiver les économies. Scénario pessimisme: la spirale récessionniste est trop avancée, il n'y aura rien pour l'arrêter, les profits des entreprises vont chuter et avec eux, les marchés boursiers. À vous de choisir, moi je ne m'aventure plus sur ce terrain...

P.S. Le 1er juillet, je me risquais à identifier les 11000 points de l'indice Dow Jones comme étant le plancher d'où repartirait le redressement espéré. J'étais dans l'erreur. Un lecteur qui utilise le surnom de Symbiose, prédisait pour sa part qu'en septembre l'indice atteindrait les 10000 points, il ne s'est trompé que de quelques jours...
.

3 commentaires:

Québec Bourse a dit…

Merci pour vos commentaires.

Hispong Elbayne a dit…

Sérieusement et excusez le langage, j'en ai plein le cul des prédictions.

Tous les CFA de ce monde et les bardés de diplômes ne valent pas plus que Jojo Savard pour prédire l'avenir!

J'ai fait la gaffe d'écouter mon conseiller qui me disait «garde tes billes en Bourse», au mois de septembre ça devrait se calmer»... Ça c'est tout de suite après l'effondrement de Bear Stearns. Pourtant j'avais l'intuition totale que je devais décâlisser de la Bourse à ce moment même.

Résultat : plusieurs dizaines de milliers de $ d'effacés du portefeuille. Je ne suis pas le pire, je sais. Pour vous dire comment je me sens, j'ai des envies de meurtre, mais je vais me retenir.

Stratégie à moyen terme : Pas le choix. Tout garder ce que j'ai présentement. Aucune transaction jusqu'à temps de récupérer mon capital.

Plus AUCUN investissement en fonds commun. Fuck you les vendeurs de fonds qui ne font qu'encaisser les commissions, penser à leur bien-être et qui ne savent pas lire le marché. Je vais gérer moi-même.

Québec Bourse a dit…

Je comprends ta frustration, je suis dans la même situation que toi, je n'ose plus regarder l'état de mon portefeuille boursier à la fin de la journée. Je suis d'accord avec toi, selon moi, ce n'est plus le temps de vendre, il faut s'accrocher pendant que la tempête passe... L'avenir dira si nous avions raison.