jeudi 22 novembre 2007

Les erreurs à éviter selon Pat Dorsey : Paniquer quand le marché est bas

N.B. Ce texte est une libre traduction que j’ai faite d’un extrait du livre de Pat Dorsey : The five rules for successful stock investing. Éditions Morningstar, 2004.

C’est le temps d’acheter des actions quand plus personne ne veut en acheter, pas quand votre coiffeur vante les mérites de la bourse et vous suggère d’investir dans certaines compagnies… Quand vous investissez, il est tentant de chercher l’approbation des autres ou de faire la même chose qu’eux. Mais l’histoire a démontré plusieurs fois, et de façon répétitive, que les actions sont vraiment le placement idéal quand tout le monde veut éviter ce type d’investissement. Pour reprendre les mots de Sir John Templeton : « Lorsque le pessimisme atteint son maximum, c’est le meilleur temps pour acheter ».

L’exemple le plus célèbre de ce fait, s’est produit lorsque le magazine Business Week a affiché une page couverture qui titrait en 1979 : « La mort de l’investissement boursier ». Quelques semaines plus tard débutait un « bull market » qui allait durer dix-huit ans!

Un autre exemple plus récent, le 27 décembre 1999, quand la revue Barron’s sur sa page couverture affichait une photo de Warren Buffett et un titre interrogateur : « Qu’est-ce qui ne va pas Warren? ». L’article soulignait l’incapacité de Buffett de s’adapter au nouveau « bull market », marché propulsé par les actions des compagnies technologiques. Au cours des trois années suivantes : le Nasdaq allait perdre 60% de sa valeur, pendant que Berkshire Hathaway, le holding dirigé par Buffett, augmentait de 40%!

Aller à contre courrant demande du courage, mais le courage paie toujours. Vous obtiendrez de meilleurs résultats comme investisseur si vous pensez par vous-même et recherchez des aubaines dans les coins du marché boursier que tous les autres ont délaissés, plutôt que d’acheter la « saveur du mois » des revues financières.

3 commentaires:

Québec Bourse a dit…

Merci pour vos commentaires.

Claude Dumas a dit…

Ca ne veut pas dire grand chose "quand le marché est bas". C'est impossible de prévoir le bottom (rappelez-vous de ceux qui achetait Nortel à 30$ pensant que c'était une aubaine).

Ce qu'il faut trouver à mon avis est un bull market long terme, genre énergie, et avoir la patience de traverser les crises.

Par exemple, PWT.UN est une aubaine indécente présentement, à cause de la débacle des Oil trust dû aux augmentations de taxes annoncées. Mais le fondamental demeure excellent (peak oil is here) et il donne 13% en solides dividendes. Screaming buy...

Laurent a dit…

L'ideal est quand un secteur est survendu a cause de quelques "moutons noirs". Recemment, la crise du subprime a créé de bonnes opportunités d'achat pour des valeurs financieres et bancaires. Certaines banques qui ne sont pas exposees au subprime ont quand meme vu leurs cours s'effondrer.

C'est un bon moment de se positionner.